Sculpture
J’ai commencé le travail de céramique pour donner de la dimension à mon univers. Je me suis tout de suite passionnée pour la porcelaine, qui symbolise la fragilité des figurines qui décoraient les étagères de mes grand-mères.
Mon travail est directement lié à mes souvenirs d’enfance. J’ai grandi avec Alice au pays des merveilles, qui m’a donné envie d’aller voir ce qui se passe de l’autre coté du miroir. Je mèle la nostalgie avec l’étrange pour modifier les codes du « beau » et du « décoratif ». 

Processus : Une fois finie, la sculpture elle est mise à sécher puis peinte à la main avec ce qu’on appelle des sous-glaçures. La première cuisson se fait à plus de 1000°C. 
Elle est ensuite recouverte d’une glaçure transparente et cuite une deuxième fois à plus de 1200°C, afin de transformer cette glaçure en film vitrifié.